L’été chaud

Ce samedi était parti pour n’être qu’un samedi comme les autres. Pourtant, tout a fait qu’il nous a fait nous sentir au plus profond des vacances.

DSCN0971b.jpg

D’abord, un réveil tardif. Rien d’anormal pour un samedi, me direz-vous. Mais là, c’était différent. Djinn avait sauté sur le lit très tôt et se débrouillait pour accumuler les caresses alors que nous n’avions pas vraiment repris conscience. Il faut croire qu’on a le câlin somnambule.

Ensuite, la chaleur. Oui, c’est l’été cette fois, même si on ne sait pas pour combien de temps. Le thermomètre se balade depuis plusieurs jours au dessus de 35° l’après-midi. La nuit, nous dormons la fenêtre ouverte et le volet roulant pas tout-à-fait baissé. On s’endort au chant du rossignol, on se réveille avec celui des cigales. Si ça ça ne sent pas les vacances…

Nous avons pris un petit-déjeuner paresseux vers 11h sur la terrasse. La chaleur était déjà là. Nous avons eu envie de nous recoucher et nous l’avons fait. J’ai offert une petite séance de massages à Anti. Rien de mieux que l’été pour ce genre de plaisir.

DSCN0960b.jpg

En nous relevant, un peu de musique. J’ai rassemblé de quoi bricoler un repas en tête à tête pour un peu plus tard. Gwlad et Houssam étaient déjà partis pour la plage, Anghbor trainassait tranquillement dans sa chambre.

Vers 13h et quelques, on a regardé un film sur Canal à la demande, Killing Bono. C’est l’histoire de deux groupes de rock de Dublin qui démarrent à l’école. L’un, U2, va devenir célèbre. L’autre va tout louper par la faute de son leader qui accumule les malchances mais aussi la bêtise la plus crasse. Passionnant – cela s’appuie sur une histoire vraie – drôle, grinçant.

Ensuite, Anti s’est installée sur le perron pour s’épiler. Elle a fait fondre la cire au soleil. J’ai mis un vieux CD de Huey Lewis and the News. Quoi ? Déjà 16h ? On a fait la liste des courses et notre tournée traditionnelle entre Satoriz et Inter. Il n’y avait pas grand monde dehors. Les vacances, je vous dis. D’ailleurs même le blog était désert.

DSCN0973b.jpg

Dans la soirée, on s’est occupé du jardin. En douceur. Puis Anti est allée lire Biba sur la terrasse pendant que j’écrivais cette note. Il est 20h passées, si on se versait une petite bière ?

Très belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.